Throwback Thursday Livresque n°2

tbtl201828.jpg

Le Throwback Thursday Livresque est un rendez-vous hebdomadaire basé sur le principe du Throwback Thursday d’Instagram. Initié par Bettie Rose, le TBTL permet de se concentrer, le temps d’une semaine, sur une lecture spécifique répondant au thème proposé.

Deux mots de Bettie Rose:
« Ce que permet ce RDV ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres!«

LE THEME DE CE JEUDI EST : Amérique du Nord.

L’idée, c’était de vous parler d’un ou d’une auteur.e originaire d’Amérique du Nord, plus que de dégoter un récit qui s’y passe. En ce qui me concerne, j’avais envie de revenir sur une saga dont on parle déjà beaucoup, mais que j’aimerais aborder encore une fois : L’assassin Royal.


Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant – par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère- décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l’existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l’égide du maître d’écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que FITZ reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L’ enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu’à un fil : celui de sa lame…

Cette première quatrième de couverture représente déjà une grande promesse. Plongé dans l’univers de la noblesse des six Duchés, le lecteur accompagne Fitz tout au long de son éducation et de son évolution à la cour. Entre ce que l’on suppose être de la haine, puis de l’indifférence, puis les bases d’un complot d’une grande envergure, on ne sait toujours pas de quoi il retourne après trois tomes de lus.

Une saga qui fait tourner les méninges autant qu’elle impressionne. Robin Hobb a un don pour tenir ses lecteurs en haleine, sans pour autant délivrer de l’action à tout va. Il s’agit d’une oeuvre de réflexion, au sein de laquelle s’ennuiera qui attendra que tout lui soit servi sur un plateau – Fitz lui-même en a fait les frais.

Des personnages attachants, une intrigue des plus complexes : la saga de l’Assassin Royal tend pour devenir un classique à ne pas louper!


Retrouvez ici mon avis sur le premiersecond et troisième tome.

Telesia.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s