BARREAU, Nicolas -La Vie en Rosalie

 

couv2636999

 

« Rosalie Laurent tient une jolie papeterie à Paris rue du Dragon, où elle confectionne et vend des cartes poétiques. Un jour, un vieil homme entre et renverse un présentoir. Quelle n’est pas la surprise de Rosalie face à cet inconnu qui n’est autre que Max Marchais, dont les albums ont bercé sa jeunesse ! Séduit par son talent, il lui propose d’illustrer son célèbre conte, Le Tigre bleu. Ravie de cette heureuse collaboration, elle expose l’ouvrage publié dans sa devanture. Mais un jour, un professeur de littérature anglo-saxonne, fraîchement débarqué des États-Unis, surgit dans son magasin et, après avoir lui aussi renversé un présentoir, soutient mordicus que l’histoire du Tigre bleu lui appartient. Max Marchais serait-il un plagiaire ? Les deux jeunes gens, d’abord hostiles, vont faire cause commune pour enquêter et mettre au jour un secret qui les liera à tout jamais. Comme dans les précédents Barreau, le destin se nourrit de coïncidences, de hasards et l’amour savamment contrarié doit triompher de malentendus et quiproquos. Régal de suspense et d’émotion, La Vie en Rosalie est une histoire mutine dont le charme délicatement anachronique est une incitation à prendre son temps et savourer les petits riens de la vie.« 

 

L’avis de Telesia:

Avant de vous livrer ma chronique, je souhaiterais remercier une nouvelle fois -afin que chacun puisse témoigner de mon bonheur- CelebAngel, du blog A portée de plume, qui m’a fait parvenir ce roman suite à l’organisation d’un concours sur son site. Encore une fois Celeb, tu as de très bons goûts littéraires!

A travers notre existence, nous subissons, en quelque sorte, certains revers de la Vie en « compensation » des bons moments. Du moins c’est ce que pense la grande majorité d’entre nous. Et même si nous n’avons pas totalement tord, parfois, il est important de se rappeler d’apprécier la multitude de petits détails heureux qui s’exposent à chacun d’entre nous, chaque jour. C’est dans cet esprit que Nicolas Barreau construit son roman: La Vie en Rosalie. Dans un récit d’une fraîcheur impressionnante, et pour autant parfois très morose, il relate une série d’événements qui se déroulent en plein Paris, et au plus loin, dans le Vésinet. Offrant au lecteur un ensemble contemporain liant suspens, douce romance et amour de la famille, il rappelle à tous que la Vie, de quelque aspect qu’elle soit, dissimule l’opportunité d’un bonheur sans faille, et qu’en échange d’un piètre effort, chacun peut y accéder.

 

Que ce soit par soucis de légèreté ou inconsciemment, il se trouve que Nicolas Barreau a une manière d’écrire très agréable. A la lecture de La Vie en Rosalie, on s’imagine sans mal en pleine campagne sur sa terrasse au soleil, dans son canapé près de la baie vitrée, ou encore en plein Paris, dans un café lumineux et convivial. Rien que l’agencement des mots et la simplicité des phrases suffisent à vous envahir d’un sentiment de bonheur paisible. Nullement recommandable en période de l’annuel blues d’hiver -auquel cas il vaudrait mieux compléter son Cold Winter Challenge-, le roman n’en est pas moins une source de réconfort. C’est donc dans un mélange de fraîcheur, d’humour et de frustration mêlés que Rosalie nous plonge, à travers son amour incontestable des petits plaisirs de la vie, ses valeurs inébranlables, entre autres…

Rosalie Laurent, la protagoniste principale du récit, est une jeune femme très optimiste. Grâce à ses valeurs, ses certitudes et sa détermination, elle parvient à mener une existence certes parfois un peu compliquée, mais dans l’ensemble très satisfaisante. Et pour cause. En effet, malgré une mère aux principes différents des siens, elle a su décider elle-même de son avenir. En choisissant son petit-ami non pas pour son physique ou son métier, mais pour sa personnalité, en ouvrant sa propre boutique selon sa passion, et en conservant ses traditions personnelles, Rosalie se sent elle-même. D’après elle, il est hors de question de changer pour quelqu’un d’autre, ou d’orienter son avenir de manière à satisfaire les désirs de ses proches. C’est une femme talentueuse qui vous donne l’impression de respirer sans cesse un air frais et exempt de toute pollution. Une immersion dans un monde tout en bleu, et absolument ravissant. Une immersion, pour un temps, dans une Vie en Rosalie.

En ce qui concerne le scénario dans son ensemble, il faut dire qu’il est assez satisfaisant. Bien que la quatrième de couverture atténue en partie la surprise, il traîne au sein du récit un certain suspens, une impatience intarissable. Chaque événement est attendu avec espoir, mais aussi avec prédiction, car quelques éléments sont assez simples à deviner. Le début pourra paraître un peu lent, mais cette impression atteint à peine les cinquante premières pages. De manière générale, le tout est très addictif. Le contraste entre la joie de vivre de Rosalie et la malchance continue du jeune littéraire américain à son arrivée à Paris est hilarant. Le mystère qui entoure l’oeuvre du célèbre auteur jeunesse intrigue. Et par dessus tout, les quelques soucis de Rosalie font froncer les sourcils. En quête de réponses, tout curieux que nous sommes, il est impossible de lâcher le livre avant de l’avoir terminé. Croyez-vous au hasard ? Pas Rosalie.

 

Finalement, c’est avec un besoin pressant de connaître la fin que tout lecteur se plonge dans l’oeuvre de Nicolas Barreau. Dans un environnement léger, teinté d’effluves de fraises des bois, faites place aux émotions. Entre les arrivées fracassantes de certains protagonistes et la mise au second plan extrêmement rapide de quelques autres, pas le temps de s’ennuyer! Qui plus est, La vie en Rosalie met un point d’honneur à remémorer à nous, Français, à quel point nous pouvons être fiers de notre capitale. Parce que « Paris est toujours une bonne idée« .

Note: 15/20*

« Cette dinde le laissait froidement planté dehors.« 

« Combien certains mortels sont plus heureux que d’autres!« 

*Détail du barème:

Présentation générale
1ère de couverture: 2/2
4ème de couverture: 1/2
Intérieur du livre: 1/1
Récit
Narration: 2/2
Expression et transmission des sentiments: 1/2
Conforme aux attentes: 1/2
Originalité: 1/2
Ressenti personnel: 6/7

Publicités

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. CelebAngel dit :

    Je suis ravie que ce roman t’ai plu 🙂
    J’aime tellement cet auteur.
    A très bientôt !

    Aimé par 1 personne

  2. Nicolas Barreau est dans ma liste d’auteurs à ne pas négliger! 🙂 Bonne semaine Celeb!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s