LEINO, Mark -La véritable histoire de Noël

LEINO, Mark -La véritable histoire de Noël

 

« Au cœur de la Laponie, pays des neiges éternelles, le jeune orphelin Nicolas est recueilli par les habitants de son village. Mais ils sont tous trop pauvres pour pouvoir l’adopter. Le Conseil des Anciens prend alors une décision inédite : chaque année, le garçon sera pris en charge par une famille différente, et il en changera le jour de Noël.
Avec une étincelle d’espoir et de joie de vivre, Nicolas décide de se consacrer à sa passion : fabriquer des jouets. Le garçon va ainsi raviver l’émerveillement au cœur de cette région glacée. Et pourrait bien être à l’origine d’une des plus belles légendes.« 

 

L’avis de Telesia:

Si tout le monde connaît la toque rouge du Père Noël, ses petits lutins et elfes, ainsi que son fameux traîneau aux rennes volants, personne ne saurait affirmer avec certitude l’origine du grand Monsieur qui nous distribue chaque année nos cadeaux. On s’imagine une histoire des plus merveilleuses, pleine de bonheur et de moments magiques, n’est-ce-pas ? En réalité, c’est exactement ça. Bien que La véritable histoire de Noël se soit déroulée dans un univers de tristesse et de solitude, les acteurs de ce conte formidable y ont semé, au fil des années, nombre d’événements heureux.

 

L’oeuvre de Mark Leino contient vingt-quatre chapitres, soit un pour chaque jour de l’Avent. Pour ceux qui décident de jouer le jeu, autant dire que la lecture risque d’être rude. Parce que toute belle histoire n’est pas faite tout de rose, chaque fin de chapitre semble être à chaque fois un peu plus sombre, sinistre et… mystérieuse. Le contraste entre l’amour sans cesse présent dans le récit, et l’attente insoutenable d’une nouvelle tragédie est un point sensible qui ne quitte pas une seule fois le lecteur au cours de sa découverte. Dans l’ensemble, c’est un roman particulièrement bien écrit qui, sans aucun doute, a le don de savoir transmettre les émotions. Les mots de Mark Leino suscitent des images précises et, de cette manière, il est simple d’imaginer les différents lieux décrits, bien que les descriptions ne soient pas extrêmement poussées.

Pour palier un peu à cette tristesse environnante, et pour nous rappeler que Noël est un temps de réjouissance, quelques traces de Magie, soucieuse de sans cesse raviver en chacun de nous la flamme de l’espérance, font très rapidement leur apparition. Elles sont très rares, afin de nous rappeler également que nous sommes maîtres de nos actions et destins, et qu’il est possible d’accomplir beaucoup sans l’aide de la merveilleuse magie. Souvent, pour le lecteur comme pour les protagonistes, il est difficile de s’imaginer la fin heureuse que nous connaissons tous. Certains chapitres sont monotones, gris et sombres. Le faible espoir ainsi nourrit représente le fil conducteur, la ligne directrice du roman, et à sa manière, le seul soutient dont dispose notre jeune ébéniste Nicolas.

Ce dernier, qui, toute sa vie durant, « se débrouille très bien tout seul« , apprend à vivre avec la dure compagnie de la solitude. Aussi doit-il supporter la perte d’être chers, tant à cause de la Mort que de la distance. Très tôt déjà, il saura néanmoins ne pas se plaindre, et donner en échange de ce qu’il reçoit. Avec lui, nous ressentons une quantité énorme de sensations et d’émotions, certaines même que l’on pense ne plus pouvoir connaître à notre âge plus ou moins avancé. Et pourtant elles ne quitteront pas Nicolas, tout comme elles accompagnent sans répit notre lecture.

Jusque là, le tout ne donne pas très envie, il faut l’avouer. Malgré tout, Nicolas, à travers ces difficultés, connaît la joie d’avoir une famille. Et pas qu’une! Si le déchirement des déménagements est abominable, l’amour réciproquement porté dans chacune des famille qu’il côtoie est sans équivoque. Il lui aura donné un but, celui de donner sans plus recevoir. Celui de rester seul pour mieux servir ceux qu’il se refuse à aimer. Bien entendu, on n’interdit pas à l’amour de rentrer chez soi. On ne peut que choisir de l’ignorer.

 

C’est dans ce roman plein d’émotions que finalement nous est livrée la véritable histoire de Noël. Celle qui, quelque soit votre âge, ne pourra que vous convaincre. De par son réalisme notamment, mais sûrement aussi grâce à nos âmes d’enfants. Mark Leino livre aux doux rêveurs que nous sommes un conte intemporel et magique, qui toucherait le plus insensible des lecteurs.

Publicités

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. A noter pour le prochain Noël !

    Aimé par 1 personne

  2. Rhavanielle dit :

    Ton avis me conforte dans le fait qu’il faut absolument que je le sorte de ma petite Pile à Lire ! ♥ 🙂 C’est le genre de livre dont on se souvient longtemps pour tout ce q’il nous a fait ressentir !

    J'aime

  3. Je suis d’accord. Personnellement, c’est le genre d’histoires qui me forgent. Elles sont magnifiques et apportent tellement de magie en nous!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s